Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 2 2


Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 2

2) La bataille de Liège

A l’époque, la ville de Liège est fortifiée par une ceinture de 12 forts, superstructures, en béton. Un matériau tout nouveau !

Ces constructions sont censées repousser toute invasion allemande. (Source Horizon 14-18.eu)

Jules prend donc son service au fort d’Evegnée, ouvrage de guerre qui a la forme d’un triangle isocèle.

Les Belges résistent vaillament aux attaques allemandes, mais aux alentours du 10 aout 1914, ils subissent de nombreux bombardements.

Les allemands bloquent les coupoles, détruisent les entrées d’air et les cheminées, ce qui aboutit à l’envahissement du fort par des gaz très toxiques. Jules en gardera des séquelles aux poumons toute sa vie.

Menacés d’asphyxie, les courageux soldats belges n’ont d’autre choix que de se rendre à l’ennemi. (Source derelicta)

Pour venir à bout de la ceinture fortifiée liégeoise, les allemands doivent déployer leur arme secrète : un canon d’artillerie lourde baptisé « LA grosse Bertha », qui était capable de percer le béton à l’aide de munitions de 42 cm de diamètre.

Source Wikipedia

Malheureusement, nos forts sont conçus pour résister à des obus de 21 cm de diamètre. Ils finissent par hisser le drapeau blanc.

Un obus de 42 cm tiré à l’aide de la « grosse Bertha », et qui n’a pas éclaté.

A l’heure actuelle, tout le monde est d’accord de reconnaitre l’héroïsme et la bravoure des soldats liégeois.

Leur pugnacité a permis de gagner un temps précieux et grâce à eux, les Français ont eu le temps de mettre en place la riposte.

Voici une petite vidéo expliquant le début du conflit aux enfants :

Source RTBF AUVIO

Pour en savoir davantage sur les détails de la bataille de Liège, je vous conseille de lire cet article, issu du site Horizon 14-18,

mais également celui-ci encore plus précis (cliquer pour y accéder).

Cet autre article sur le site de la province de Liège explique pourquoi cette bataille a eu autant d’importance dans le conflit.

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 2