Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 6 11


La lettre manuscrite envoyée par Jules.

Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 6

6) Le chemin vers la paix

La vie continue au camp, jalonnée de travaux forcés, de mauvaise nourriture, de brimades, de maladies, de frustrations.

Quelques fois, Jules va parvenir à écrire une vraie lettre à ses proches.Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 6

Dans son courrier, il évoque souvent la fin de la guerre avec beaucoup d’espoir sans se douter du temps qu’il lui reste à supporter la captivité.

Voici une lettre qu’il écrit à sa fiancée le 10 mai 1918 :

« Chère Laure, je crois que je serai bientôt libéré car il vient d’être conclu à Berne un accord pour rapatrier tous les prisonniers ayant 18 mois de captivité. Souhaitons que cet accord soit ratifié par les gouvernements respectifs, dès lors beau nombre d’entre nous pourront revoir les leurs, ce qui serait une grande consolation pour tous. »

L’image qu’il envoie montre bien les sentiments qu’il éprouve pour Laure. On peut deviner que c’est ce qui lui a donné la force de résister tout au long de ces années!Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 6

Et effectivement, six mois plus tard, à la date que nous connaissons tous, l’Armistice fut signé.

Voici le « wagon de l’Armistice », dans lequel signèrent tous les grands chefs de guerre, le 11 novembre à 5h15. (Source Wikipedia)

Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l’ensemble de la France et de la Belgique des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d’une guerre qui a fait pour l’ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils.(Source Wikipedia ).

Ce documentaire vidéo de la RTBF te montre des images rares de la fin de la guerre.

 

Quel soulagement pour les prisonniers!

Ils bouclent leurs maigres bagages et remontent dans des trains qui cette fois les emmènent vers la liberté,  leurs familles et leurs foyers!

Malheureusement, leur retour n’est pas à la hauteur de leurs espérances. Ils ne sont même pas accueillis comme des héros par la population, mais plutôt dans l’indifférence. Ils seront les oubliés de cette guerre, d’ailleurs, qui en parle dans les livres d’histoire?

Leur seul réconfort, ils le doivent à l’accueil chaleureux de leurs familles qui attendent ce moment depuis plus de 4 ans.

Peu de temps après, Jules épousera Laure. Ils auront une magnifique petite fille, le 2 décembre 1920, appelée Rose (ma grand-mère ). C’est elle qui m’a transmis tous ces documents que je conserve avec soin.

Les prisonniers seront quand même reconnus comme anciens combattants quelques années après. Jules sera actif dans le comité des anciens combattants de Seraing tout au long de sa vie.

Finalement, il décède dans les années soixante, des suites d’une longue maladie des poumons, contractée lors de la prise du fort d’Evegnée.

Pour la mémoire de toutes ces personnes ayant souffert pour défendre notre beau pays, partagez cette histoire, faites- la circuler un maximum, afin que l’on n’oublie jamais !

Voici toute l’histoire de Jules sous format PDF et sous format Word, il suffit de cliquer sur le soldat pour télécharger. Un grand merci à Carine Pécheur pour sa contribution au partage (mise en page).

 

FORMAT WORD

FORMAT PDF

Par respect pour ce travail : en téléchargeant ce document, vous vous engagez à l’utiliser uniquement dans votre cadre professionnel, dans vos classes. Vous pouvez le reproduire pour vos élèves, mais je vous demande de ne pas l’utiliser à des fins commerciales. Pensez à toujours citer la source . Merci à tous.

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Jules prisonnier de guerre à Soltau chapitre 6

      • Cathy

        Et voilà, nous avons travaillé ce passage hier avec mes élèves de 5e primaire.
        Je suis partie de toutes les photos de votre travail. Les élèves devaient les analyser,les décrire puis les classer. Ensuite nous avons lu le témoignages. Ils ont vraiment bien apprécié.
        Encore merci pour ce partage.

        • Monde Meilleur Auteur de l’article

          Un grand merci pour le retour, cela me réjouis de voir que les enfants d’aujourd’hui sont sensibles et concernés par ce chapitre de l’histoire 😀

  • Paul Plas

    Bonjour,
    Votre récit m’a beaucoup ému. Il reflète très bien la vie de votre arrière grand-père en tant que soldat. Il y a quelques années j’ai écrit l’histoire de mon grand-père Jean-Baptiste Plas. Celui-ci a été prisonnier à Soltau tout comme votre ancêtre. Quelques cartes postales et lettres nous sont parvenues. Afin d’étoffer le récit du camp de prisonnier je me suis basé sur le livre de Ernest Claes « Bei uns in Deutschland » en néerlandais. Cet écrivain flamand était également prisonnier au camp et décrit de façon émouvante la vie très dure, les coups de cafards et les quelques réjouissances.
    Si vous désirez recevoir des documents (pdf) lettres, documents,…..faites le moi savoir.
    Dans votre document vous parlez avec beaucoup de respect des soldats qui y sont décédés. Mon grand-père était l’un d’eux.
    En mémoire de nos ancêtres je vous salue bien. Paul

    • Monde Meilleur Auteur de l’article

      Merci beaucoup Paul, je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule à vouloir honorer leur mémoire. Je souhaiterais vivement lire votre récit, et évidement, parcourir vos documents, si cela est possible, vous pouvez me les envoyer. Un grand merci!