Prisonnier à Soltau en 14-18 1


Prisonnier à Soltau en 14-18

Dans quelques mois, nous célébrerons le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

Il me semblait indispensable d’aborder ce chapitre de l’histoire avec mes élèves, pour perpétuer le devoir de mémoire.

Je vais partager avec vous un témoignage authentique qui sort des sentiers battus, car il n’aborde pas les batailles, les tranchées ou la vie quotidienne des civils, mais celle d’un prisonnier belge.

C’est important d’en parler, car cet aspect de la guerre a été longtemps volontairement renié et oublié des historiens.

C’est un peu ma façon de rendre hommage à tous ces hommes qui ont vécu dans les camps et que l’on a souvent considérés comme moins méritants que les autres soldats.

« Longtemps, on a  dénigré les prisonniers de la première guerre mondiale. Certains pensaient que leur situation était privilégiée par rapport à celle de leurs frères d’armes engagés sur le front. Pourtant, les obligations rigoureuses de la captivité, le désarroi face à l’impuissance de lutter pour leur patrie, leur amertume devant l’exil et l’éloignement de leurs familles, toutes ces circonstances ont contribué à rendre douloureux le sort des prisonniers » (source : 1914-1918.be)

Voici une tranche de vie de mon arrière-grand-père, Jules, qui naquit à Seraing (Belgique), aux alentours de 1890.

Il avait une vingtaine d’années quand la guerre éclata en 1914.

Il n’eut pas d’autre choix que de s’engager dans l’armée pour défendre la liberté du peuple belge.

Je ne possède pas tous les détails de son épopée, mon récit risque parfois d’être incomplet ou même un peu romancé.

Je me suis inspirée de nos souvenirs familiaux, et de nombreux documents trouvés sur Internet

N’hésitez pas à me contacter si vous possédez des informations plus précises ou si vous constatez des erreurs.

Les groupes de mots surlignés en bleu vous ramènent à la page source des informations.

Cliquez pour découvrir la première partie du récit


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Prisonnier à Soltau en 14-18