Jules, prisonnier de guerre à Soltau chapitre 1 6


Jules, prisonnier de guerre à Soltau chapitre 1

1) Le départ

En Belgique, à  Seraing, en 1911, Jules et Laure se rencontrent et ils tombent amoureux.

Ils « courtisent » (*) pendant trois ans.

Ils sont très épris l’un de l’autre, mais c’est alors qu’en 1914 la première guerre mondiale éclate.

Leurs destins  se séparent.

Jules est  mobilisé au fort d’Evegnée, le 4 aout 1914. Il n’a pas le choix, il doit se battre pour sa patrie. Il est militaire de formation, et ne fait que son devoir.

Jules D., âgé d’une vingtaine d’années. En uniforme militaire. (document familial)

 

Ils se quittent confiants, car à ce moment, il se murmure que le conflit sera de courte de durée (quelques mois tout au plus). Personne ne peut alors imaginer les atrocités et les actes barbares, qui se dérouleront plus tard ainsi que les innombrables victimes que cette guerre va engendrer.

Jules, le coeur lourd mais vaillant, va faire ses adieux à toute sa famille.

 

(*) courtiser était une expression utilisée il y a longtemps et qui voulait dire « se fréquenter, faire la cour, être amoureux ».

A l’époque, les amoureux s’envoyaient des cartes romantiques pour échanger leurs sentiments. Contrairement à aujourd’hui, ils pouvaient s’écrire pendant de longs mois avant de  déclarer leur flamme.(document familial)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Jules, prisonnier de guerre à Soltau chapitre 1